Outlander : 1. Le chardon et le tartan, Diana Gabaldon

15007577_1337227932976484_891100519_o

Auteur : Diana Gabaldon
Édition : J’ai Lu
Date de parution : 20 Août 2014
Nombre de pages : 852 pages
Prix : 16 €

Résumé

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par une mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.
Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Mon Avis

Comme la plupart des personnes qui ont lu Outlander, c’est d’abord grâce à la série sortie en 2014 que je me suis lancée dans la lecture de ce gros pavé ! En effet, ce livre est juste énorme et le fait qu’il soit en format poche n’arrange rien. J’ai d’abord commencé par la série à laquelle j’ai beaucoup accroché, autant les personnages que les paysages d’Écosse donne envie d’y être et de se coller à Jamie.

J’ai beaucoup aimé ma lecture et le style de l’auteure est vraiment addictif. Le livre est découpé en 7 parties, chacune comportant plusieurs chapitres. Au début de ma lecture, j’ai trouvé que les deux premières parties assez longues même si on apprend beaucoup sur le personnage principal de Claire, il a beaucoup de description sur les lieux et les personnages. Et pour tout vous avouer, j’ai failli abandonner le livre. En effet, lorsque l’on lit un livre de poche aussi énorme, on a beau lire on ne voit pas les pages passer et j’ai eu l’impression de ne pas avancer dans ma lecture, ajoutez à ça le fait que c’était un peu ennuyant, cela donne vite envie d’abandonner le livre.

Cependant, ayant vu la série et sachant ce qui se passait par la suite, cela m’a donné le courage de continuer ma lecture. Et heureusement ! A partir de la troisième partie, les choses s’enchaînent plutôt bien malgré quelques moments de flottements, et on se croit vraiment plonger à l’époque des Highlanders. Comme je l’ai dis, l’auteur a vraiment un style qui donne envie de poursuivre sa lecture et elle m’a même réconciliée avec les longues descriptions de paysages.

Ce qui m’a encore plus plongée dans l’ambiance, ce sont les intrigues et les combats durant tout le livre. Il y a vraiment beaucoup d’actions et cela permet de contrer les moments où c’est un peu plus plat et c’est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié. On se croit vraiment à l’époque des Highlanders, les combats entre les différents clans et les différents avec les anglais qui devaient être aussi virulents que ceux du livres. L’effet réaliste des descriptions des scènes de combats ajoute un côté encore plus réaliste et crédible à l’histoire.

Les personnages sont aussi très développés et c’est ce que j’ai adoré. Autant Claire et Jamie que Randall ont des personnalités très différentes mais en même temps complémentaires. Je n’ai pas eu de mal à m’attacher aux personnages malgré que j’ai plutôt l’habitude de lire des livres où les protagonistes sont plus jeunes que Claire et Jamie et c’est aussi ce qui m’a plu. J’ai aimé que l’auteure soit réaliste par rapport aux conditions de vie à cette époque et qu’on ne tombe pas dans un cliché à l’eau de rose où on se centre principalement sur la romance et pas sur le contexte, l’histoire.

Le seul bémol par rapport aux personnages, c’est qu’il y en a beaucoup et pour retenir tout le monde, ça devient vite compliqué mais au fur et à mesure de l’histoire on s’y habitue. L’autre point négatif, c’est la longueur du début qui peut vite décourager les lecteurs qui n’ont pas vu la série et qui sont susceptibles d’abandonner leur lecture.

En conclusion, ce livre est vraiment super. On est vraiment plongé dans l’Écosse du XVIème siècle et les conflits qui surgissent à cette époque. Les personnages ainsi que les descriptions des paysages sont juste  magnifiques et on a juste envie de faire ses valises et d’y aller. C’est un livre que je recommande mais il faut avoir le courage de passer les deux premières parties et de ne pas avoir peur de lire un pavé aussi gros. J’ai déjà acheté la suite que je pense lire au mois de Décembre.

✿✿✿✿